JOURNALISME & CINÉMA

AU PROGRAMME
De Citizen Kane d’Orson Wells (1941) à Spotlight (2015) sur les journalistes du Boston Globe, le cinéma célèbre la presse, jusqu’à l’excès.

VENDREDI 14 JUILLET

9h30 – 12h
QUAND LE JOURNALISME INSPIRE LE CINÉMA – ET VICE VERSA
Martin Boudot et Daphné Gastaldi
Projection-débat autour de Spotlight, présenté par Fabrice Arfi (Mediapart) et les journalistes et auteurs de l’enquête Pédophilie dans l’église: le poids du silence: Martin Boudot (Cash investigation) et Daphné Gastaldi (We Report/Mediapart).

Les Etats-Unis, c’est bien entendu le pays où les révélations acharnées d’un grand quotidien (The Washington Post) ont précipité la chute de son président tout-puissant (Richard Nixon). Le Watergate donnera naissance, en 1976, au célèbre film d’Alan J. Pakula, Les Hommes du Président, primé par quatre Oscars.

Quarante ans plus tard, un autre film racontant l’artisanat du journalisme d’investigation emportera plusieurs Oscars et un immense succès populaire. Il s’agit de Spotlight, l’histoire de la “cellule enquête” du quotidien The Boston Globe dont le travail, lent, fastidieux, méticuleux, a permis de mettre au jour une colossale affaire de pédophilie au sein de l’Eglise catholique.

Ce film, de fiction dans sa puissance narrative, mais documentaire dans la réalité des faits qu’il décrit, inspirera en France le travail au long cours des journalistes de Cash Investigation (France 2) et de Mediapart pour leur enquête Pédophilie dans l’Eglise : le poids du silence. Un travail salué en retour par les fondateurs de la cellule Spotlight, la vraie.

SAMEDI 15 JUILLET

9h30 – 12h30
LE JOURNALISME FAIT-IL ENCORE RÊVER LE CINÉMA ?
Fabrice Arfi et Axel Scoffier
Conférence-débat avec projection d’extraits de films et de séries.

Le journaliste, figure centrale de la démocratie, nourrit le cinéma de ses récits et de ses contradictions. Comment, de Park Row de Samuel Fuller, à la récente série Black Mirror, en passant par Network de Sidney Lumet et Zodiak de David Fincher, le cinéma, en particulier américain, s’attache-t-il à faire et défaire le personnage du journaliste ?

Soupçonné de collusion avec le pouvoir, soumis au rythme de la communication, le journaliste peut-il encore être, en 2017, un héros de cinéma ?

DIMANCHE 16 JUILLET

15h – 17h30
PROFESSION : REPORTER OU CINÉMA ? LE CINÉMA EST-IL LE MEILLEUR MÉDIA POUR RACONTER LE RÉEL ?
Jean-Christophe Klotz, Fabrice Arfi et Axel Scoffier
Projection-débat autour de Lignede front, présenté par son réalisateur, le journaliste et reporter Jean-Christophe Klotz.

Hier, Billy Wilder commençait sa carrière comme journaliste; aujourd’hui, un journaliste du Baltimore Sun, David Simon, écrit et produit une des meilleurs séries télévisées des vingt dernières années, The Wire. Quels journalistes deviennent réalisateurs, et pour faire quel cinéma ?

Jean-Christophe Klotz, journaliste et reporter de guerre au Rwanda, est passé derrière la caméra en 2005 pour réaliser Lignes de front, avec Jalil Lespers. Le cinéaste interrogera, après la projection de son film, la compatibilité des professions de journaliste et de cinéaste.

 

© Zodiak

THÉMATIQUE ANIMÉE PAR


Fabrice Arfi

J’ai 36 ans et je suis journaliste depuis 18 ans. Né à Lyon où j’ai travaillé pour de nombreux médias,
locaux ou nationaux, payants ou gratuits, j’ai intégré le journal en ligne Mediapart à sa création en 2008. J’en dirige aujourd’hui le service enquêtes. 

Axel Scoffier

Agrégé de géographie, critique de cinéma passionné par la question de la représentation des territoires à l’écran, je publie régulièrement des avis et entretiens dans les revues Critikat et NonFiction. Toujours en quête d’un bon lieu, pour une bonne histoire.

INFOS PRATIQUES

COMMENT VENIR ?

Par la route
Autun est à deux heures de voiture de Lyon et trois heures de Paris.

3 échangeurs d’autoroute à proximité :
Beaune, Pouilly-en-Auxois et Chalon sur Saône (environ 45 min)
Calais (A26-A5) / Paris (A6-A5) / Luxembourg, Nancy, Metz (A31) / Mulhouse,Besançon / Lyon (A6)

Faites du covoiturage entre festivaliers ! Cliquez ici pour poster votre annonce.

Par le train
Depuis Paris ou Lyon, descendez à la Gare TGV du Creusot :
Paris – Le Creusot TGV (Montceau) : 1h15
Lyon – Le Creusot TGV (Montceau) : 0h45

Depuis le Sud et l’Ouest de la France, soyez vigilants et descendez à la gare d’Etang-sur-Arroux.

Il existe des navettes depuis les gares du Creusot et d’Etang-sur-Arroux, elles durent 30 minutes et coûtent 2 €. Retrouvez les horaires ici.

 

 

 

OU DORMIR ?

Les environs d’Autun regorgent d’adresses charmantes, gîtes et chambres d’hôtes, toutes les informations sur le site de l’office du tourisme.

Un camping éphémère et gratuit est à la disposition des festivaliers au stade Saint-Roch, à Autun. Ouverture le jeudi 13 juillet dans l’après-midi, fermeture le lundi 17 juillet au matin. Plantez votre tente !

TARIFS

  • Pass pour une journée : 20 €
  • Pass pour les trois journées : 50 €
  • Pass pour une demie journée : 10 € (en vente sur place uniquement)

Le festival est gratuit pour les enfants de moins de 15 ans et des tarifs réduits sont disponibles pour les lycéens, les étudiants, les demandeurs d’emploi et les personnes en situation de handicap.

Vous avez une question ?

RENDEZ-VOUS EN JUILLET !

Nous recherchons des bénévoles disposant du BAFA afin d’animer l’atelier enfant. Si vous souhaitez participer, contactez nous via le formulaire ci-contre.

RELATIONS PRESSE ET ACCREDITATIONS :
presse@lesrendezvousdejuillet.fr